Ambassade et Consulats du Royaume de Belgique en République Démocratique du Congo
Home Coopération au développement Coopération bilatérale directe

Coopération bilatérale directe

En décembre 2009, la Belgique et la RDC se sont mises d'accord sur un programme indicatif de coopération (PIC) pour la période 2010-2013 avec une enveloppe de 300 millions d'euros. Ce PIC se concentre sur 3 secteurs:
 

(a)   routes rurales et bacs (en vue de l'ouverture des zones rurales)

(b)   agriculture

(c)   l'enseignement technique (avec un accent sur la formation professionnelle).

 

En avril 2014, un programme de coopération intérimaire (2014-2015) avec une enveloppe de 80 millions d'euros a été signé. Ce programme couvre 3 secteurs:
 

(a)   Enseignement technique / formation professionnelle

(b)   Agriculture et développement rural

(c)   Santé.

 

Ces programmes sont mis en œuvre par Enabel, l'agence belge de développement, en collaboration avec les autorités congolaises. En 2017, 41,63 millions d'euros ont été affectés à l'enveloppe bilatérale, en 2018, il était de 40,41 millions d'euros. Le chiffre préliminaire pour 2019 est de 30,3 millions d'euros.

 

À la demande du ministre de la Coopération au développement belge, une note de réorientation a été rédigée par l'ambassade en 2015-2016, en collaboration avec Enabel. Ce document vise à rationaliser la coopération au développement en RDC et à la rendre plus efficace et plus près de la population. Il a également été décidé d’élargir trois projets d'approvisionnement en eau potable à Mbuji-Mayi, Maniema et Sud-Kivu, pour un montant total de 14 millions d'euros. En 2017, il a été décidé de relancer le soutien belge à l'éradication de la trypanosomiase (maladie du sommeil), en collaboration avec la Fondation Bill et Melinda Gates.

 

En novembre 2019 et février 2020, la Belgique et la RDC sont parvenues à un accord sur un programme de transition qui permet la mobilisation et la réaffectation de certains fonds encore disponibles des précédents programmes de coopération. Le programme s'élève à 62,5 millions d'euros et comprend l'allocation de financements supplémentaires et l'extension de plusieurs programmes en cours jusqu'en 2023. Ce programme devrait également servir de pont vers un nouveau PIC