Ambassade et Consulats du Royaume de Belgique en République Démocratique du Congo
Accueil Coopération au développement

Coopération au développement

La République Démocratique du Congo (RDC) est le premier bénéficiaire de l’aide publique au développement de la Belgique. La Belgique reste l’un des principaux partenaires bilatéraux de la RDC. Les dépenses du niveau fédéral (hors remise de dette) se sont élevées à 122,2 millions d'euros en 2009, à 115,3 millions d'euros en 2010, à 121 millions d'euros en 2011, 104 millions d’euros en 2012 et 110 millions d’euros en 2013.

 

Appel à projets

Notre poste diplomatique à Kinshasa a le plaisir de vous informer qu’il publie ce jour, 31 octobre 2017, un appel à projets sur le thème « Appui au développement transitionnel ».

Cet appel est destiné aux organisations multilatérales, aux bailleurs de fonds et aux agences bilatérales, aux ONG internationales et aux acteurs belges de la coopération non gouvernementale.

Vous pouvez retrouver toutes les caractéristiques de cet appel dans ce document.

Les projets sont à introduire, suivant les modalités expliquées dans le document, pour le 07 janvier 2018 au plus tard.

  
Prix Digitalisation pour le développement (D4D)

Le Prix D4D récompense les initiatives qui utilisent la digitalisation et les nouvelles technologies de manière innovante comme un levier pour le développement au service des Objectifs de Développement Durable (ODD). Il n’y a pas de restriction au niveau des thèmes, toutes les initiatives sur la digitalisation pour le développement sont prises en considération.

Plus d'infos 
Affiche
Dépliant

 
Coopération bilatérale directe

La Belgique et la République Démocratique du Congo ont conclu, le 04 avril 2014, un Programme Intermédiaire de Coopération pour la période 2014-2015. Ce programme est doté d’une enveloppe de 80 millions d'euros. S’inscrivant dans la continuité du Programme Indicatif de Coopération (PIC) 2010-2013, ce nouveau programme prévoit l’appui au développement dans les secteurs de l’enseignement technique et la formation professionnelle, de l’agriculture et le développement rural et de la santé. Il est mis en œuvre par l’Agence Belge de Développement (CTB) et à travers la coopération déléguée. La coopération bilatérale directe inclut un programme bourses de renforcement des capacités. Lire plus...  

 
Appui direct à la société civile congolaise

Cet appui vise à renforcer les capacités des organisations de la société civile agissant en province en matière de mobilisation, de monitoring, d’évaluation et d’influence sur les politiques de développement du gouvernement. Un nouveau cadre stratégique pour l’appui aux organisations de la société civile locales est en cours d’élaboration. Le prochain appel à projets sera publié sur cette page web.. Lire plus...

 
Coopération indirecte

La Coopération belge indirecte en RDC s’opère par plusieurs canaux. Lire plus... 

 
Coopération multilatérale

La Belgique en matière de coopération multilatérale fait du ‘core-funding’, c’est-à-dire qu’elle verse sa contribution aux ressources générales des organisations multilatérales, plutôt que de financer des projets spécifiques; et ce, pour leur permettre de développer leur propre stratégie. En plus de cela, une partie de la coopération bilatérale directe est déléguée aux organisations multilatérales, notamment le Programme d’Appui au Renforcement de la Justice à l’Est (2 millions d'euros) et Forestry Law Enforcement, Governance and Trade (3,5 millions d'euros) via l’Union Européenne. Lire plus... 

 
Fonds Belge pour la Sécurité Alimentaire, Aide humanitaire d'urgence

Via le Fonds Belge pour la Sécurité Alimentaire (FBSA), la Coopération belge en RDC finance plusieurs projets visant l’amélioration de la sécurité alimentaire (6,7 millions d'euros en 2009, 2,1 millions d'euros en 2010, 2,8 millions d'euros en 2011, 5,1 millions d’euros en 2012 et 1,6 millions d’euros en 2013). Un nouveau programme à Kabinda (Province du Kasaï Oriental) est en préparation).

L’aide humanitaire et d’urgence est mise en œuvre par divers canaux (institutions multilatérales et ONG) tout comme divers projets au titre de la diplomatie préventive, de la prévention des conflits et B-FAST. L’aide publique belge en ce domaine s’élève à 29,6 millions d'euros en 2009, 22,3 millions d'euros en 2010, 26 millions d'euros en 2011 et 11,8 millions d’euros en 2012. 

 
Société belge d’Investissement pour les Pays en Développement (BIO)

BIO a commencé depuis 2007 à prendre des participations dans le secteur privé en RDC (micro-finance, communication, agro-alimentaire). Les dépenses s’élèvent à 1 million d'euros pour 2009, 2,5 millions d'euros en 2010, 0,9 millions d'euros en 2011 et 2,2 millions d’euros en 2012. Lire plus... 

 
Annulation de la dette

L’annulation de la dette publique que la Belgique a accordée à la RDC en 2010 suite à l’atteinte du point d’achèvement se porte à 365 millions d'euros. 

 
Base de données de l'aide au développement (ODA)

La Coopération belge au développement souhaite communiquer de manière transparente au sujet de ses dépenses. La simplicité de l’interface de ODA online permet à tout un chacun de consulter en détail les dépenses de l’aide publique au développement des deux dernières années dans le budget de la Direction Générale de la Coopération au Développement et de l'Aide humanitaire (DGD). Lire plus... 

 
Liens